Îles Andaman : part 2

Publié le par Alex

Suite de notre épopée dans les îles Andaman, peu connues et pourtant magnifiques : pour notre première journée complète sur Havelock nous avons décidé de louer des vélos afin d'aller sur la plage n°7 (à Havelock les plages sont numérotées de 1 à 7, en plus de leur vrai nom). Quelle erreur !
Il faut savoir qu'en Inde, les vélos, en plus d'avoir toujours l'air vieux et usés, n'ont pas de dérailleur et donc pas de vitesses... Alors autant dire que dans les montées, sous un soleil de plomb, on s'amuse bien.

Enfin bref, au moment d'arriver sur la plage n°7 c'est un vrai bonheur : après la grosse suée pour arriver là, l'eau faîche et l'ombre des cocotiers sont très bien acceuillis.




Quelques baignades et un repas au restaurant (à base de poisson bien sûr) plus tard, nous émigrons vers Elephant Beach, plage à laquelle on n'accède que par un chemin dans la jungle (aussi emprunté par les éléphants).


Après la balade dans la jungle (une demi heure quand même), nous avons la surprise de tomber sur une sorte de marécage désolé du style pas très touristique :


En fait, on apprendra plus tard que la mer remonte jusqu'ici à marée haute (créant ainsi une mangrove) ce qui évidemment n'est pas très bon pour la végétation...

Heureusement le jeu en valait la chandelle : la plage est plutôt jolie et surtout, le paysage sous-marin est magnifique. C'est une explosion de couleurs, avec toutes sortes de poissons et des coraux par dizaines...


Bref, cette journée fut plutôt sympathique.
Le lendemain était pas mal non plus, quoi que plus humide : nous sommes restés sur la plage 7 toute la journée pour faire du tuba à divers emplacements, malgré 2 averses tropicales le matin puis l'après-midi.
Les averses m'ont un peu rappelé la Bretagne, mis à part que la pluie était tiède et vraiment très violente... Décidément, il est impossible de garder ses vêtement secs dans ces îles !




La tempête s'approche...

Le lendemain on avait prévu une petite balade sur un bateau de pêcheur pour aller plonger au tuba dans un site réputé, mais il semble qu'il y ait eu un petit souci de compréhension avec le pêcheur : au final la séance de barbotage est repoussée au lendemain et nous décidons de retourner à Elephant Beach.

Malheureusement, le chemin vers la plage n'a pas été des plus agréable : à cause des pluies de la veille, la piste était complètement boueuse, du style boue bien collante et glissante jusqu'aux chevilles... Si on ajoute la température torride et le fait qu'il a fallu marcher pieds nus pour éviter de semer ses chaussures en route et ce, malgré les insectes divers et variés, je vous laisse imaginer la partie de plaisir... (pour ceux qui s'interrogent, aucune perte de pieds ou de blessure grave n'a été à déplorer, ce qui relève du miracle).
Bref, c'était pas le pied :)

Tout ça pour s'apercevoir que la marée était haute et donc que le marécage tristounet s'était transformé en mangrove parcourue par des crabes et des poissons :



Finalement nous parvenons à nous baigner puis à nous faire prendre en stop sur une barque pour revenir au port de Havelock (on a préféré éviter de subir l'épreuve de l'aller une nouvelle fois...).

La barque salvatrice

Commenter cet article